Intercedez 2020/2021

Le ministère auprès des réfugiés afghans
Novembre - Decembre

Imaginez que vous ayez passé toute votre vie à créer votre entreprise, à travailler de longues heures, à supporter le stress d'être le seul responsable du succès de cette entreprise et de sa capacité à nourrir votre famille. Tout à coup, en un jour, votre vie s'écroule lorsqu'un membre de votre famille est exécuté et que votre maison et votre entreprise sont incendiées pour vous intimider davantage. Cela n'est là qu'une des innombrables histoires racontées par les réfugiés afghans.  

La tentative de Mahomet de supplanter Jésus
Septembre - Octobre

Mahomet occupe la place la plus honorée de tous les humains dans l'islam. La confession de foi islamique déclare : « Il n'y a pas d'autre dieu qu'Allah, et Mahomet est l'apôtre d'Allah. » Cette déclaration nomme avec audace Mahomet au même titre qu'Allah. À l'entrée d'une mosquée, un fidèle verra normalement les noms d'Allah et de Mahomet écrits ensemble en belle calligraphie arabe sur les murs de gauche et de droite, soulignant l'importance des deux noms pour tous les musulmans.

Le mystère de l'islam
Juillet - août

Bien des gens aiment un bon mystère, et lorsqu'il s'agit de questions de foi et de destin, le niveau de curiosité augmente encore. Tel est certainement le cas des aspects mystérieux de l'islam qui ont été mis en lumière ces dernières années. Par exemple, plusieurs sites YouTube comptant des dizaines de milliers d'abonnés diffusent désormais des épisodes hebdomadaires qui révèlent de nouvelles découvertes sur les fondements de l'islam.

L'approche narrative pour atteindre les musulmans

Mai-juin

Tout le monde apprécie une belle histoire. Les enfants apprennent à aimer les histoires en écoutant leurs parents ou leurs enseignants. Jean, l'auteur de l'Évangile, croyait que son histoire était la plus grande, lorsqu'il a dit : « Mais ces choses ont été écrites afin que vous croyiez que Jésus est le Christ, le Fils de Dieu, et qu'en croyant vous ayez la vie en son nom » (Jean 20:31).

Traiter nos comorbidités missiologiques

Mars-Avril 

Comorbidité. En cette saison de la pandémie de coronavirus, nous sommes continuellement confrontés à cette notion de « comorbidité ». Ces comorbidités sont des conditions préexistantes qui compromettent la capacité du système immunitaire de l’organisme à combattre le virus. Les comorbidités, telles que le diabète, les maladies cardiaques, l’hypertension et la vieillesse, augmentent le risque que le patient tombe gravement malade ou meure après avoir contracté le COVID-19.

COVID-19 et la oumma islamique

Janvier-Février

Chaque musulman fait partie de la oumma de I'islam : une communauté de musulmans dont l'unité est guidée par Allah pour l'avancement de l'islam. Son axe est son credo : « Il n'y a pas d'autre dieu qu'Allah et Mohammed est son messager ». Le Coran dit que la oumma de l'islam a commencé à la création. Au fil du temps, la oumma originelle de l'humanité s'est divisée en plusieurs communautés, mais la meilleure est celle de Mahomet (3:110).

Abraham : est-il un point de

l'unité pour l'islam, le christianisme et le judaïsme ?

Novembre-Decembre

L'expression « religions abrahamiques » est devenue populaire en particulier auprès des libéraux progressistes juifs et chrétiens d'une part, et des apologistes musulmans d'autre part. Elle suppose une unité ou une fraternité, une ressemblance familiale entre les trois religions, fondée sur une origine commune et le partage d'un matériel génétique spirituel, appelé « abrahamique ». L’affirmation est qu'Abraham est « partagé » en tant que point d'origine commun par les trois religions monothéistes, et le fait de le nommer comme leur identité commune est censé signaler que ces trois confessions sont liées entre elles dans une sorte de continuité théologique.

Une église miracle à New York

Septembre-octobre

Depuis les années 1980, l'un des changements démographiques importants en Amérique est l'afflux d'immigrants en provenance d'Afrique de l'Ouest. Au cours des quinze dernières années, les immigrants légaux venus d'Afrique sont entrés aux États-Unis à un rythme d'environ 50 000 par an. Cet afflux important a fait monter le pourcentage d'Africains en Amérique nés à l'étranger à environ 4 %. Beaucoup de ces Africains s'installent dans des villes telle que Washington D.C., Atlanta et Los Angeles. Un grand nombre s'installent dans la région de New York City, surtout dans une section de Harlem connue sous le nom de « Little Africa » (Petite Afrique) ou « Little Senegal » (Petit Sénégal), une zone située entre le boulevard Malcolm X et le boulevard Frederick Douglass.

Spirituellement mal assortis

Juillet-août 

L'équipe de l’Initiative globale voyage à travers les États-Unis et dans d’autres pays pour former et équiper les chrétiens pour atteindre avec amour les musulmans du monde entier. Invariablement, où que nous allions, des parents ou d'autres personnes dans l’assistance, tous soucieux, nous abordent et nous disent : « Ma fille (ou ma sœur, ma nièce, ma petite-fille, ma tante, une collègue de travail, une amie) sort avec un musulman et ils ont l'intention de se marier. Que dois-je lui dire ? »

Des terres que Dieu n'oubliera pas : Les pays de l'ancienne Union
soviétique d'Asie centrale

Mai-Juin

La persécution des chrétiens dans les anciens pays de l'Union soviétique d'Asie centrale est, bien sûr, une mauvaise nouvelle. Mais, ironiquement, c'est aussi une bonne nouvelle car c'est la preuve que les gens là-bas embrassent la Bonne Nouvelle de Jésus-Christ en nombre croissant et Le suivent fidèlement.

Réflexion sur les racines
juives du Ramadan

Mars-Avril 

« Le pardon des péchés? J'adore cette pensée », a déclaré Ahmed alors que nous nous asseyions en dégustant notre repas dans un restaurant du Midwest. Nous parlions du Ramadan, un mois réservé au jeûne en commémoration des premières révélations d’Allah par Muhammad.

La double transformation
de la prière

Janvier-Février

En intercédant pour les musulmans, nous sommes souvent très conscients des obstacles auxquels ils se heurtent pour accepter le Christ. Les musulmans doivent naviguer à travers de nombreuses couches de religion, de culture et de relations familiales, ce qui semble souvent être un mur impénétrable à franchir. Cependant, en tant que disciples du Christ, nous pouvons être réticents à examiner notre propre cœur ou, mieux encore, à permettre à l’Esprit d’inspecter notre cœur afin d’identifier toute barrière qui existe en nous pour les musulmans.